© 2013 by Philippe Brelot All rights reserved.

PRESSE / PRESS

"Ce premier long-métrage de Bruno Ballouard, est, à travers le road movie de son trio amoureux, une vraie balade douce, drôle et belle au pays de la liberté et de l’oisiveté " simple, totale et définitive ". Les images, notamment nocturnes, sont superbes, le jeu des acteurs comme le naturel de leur ton rappellent les grands films des débuts de la Nouvelle Vague (Jules et Jim), un zeste de contemplatif en plus." L'OFFICIEL DES SPECTACLES

 

*********************************

"Un film touchant par sa sincérité. Les acteurs, Salomé Stévenin, Mehdi Dehbi et Bruno Clairefond sont justes, et la photographie est magnifique .... Un contraste étonnant entre une jolie lumière bretonne et une errance, en quête d'un bonheur qui se dérobe. Un film «rafraîchissant» qui ne laisse pas indifférent." LA DEPECHE

 

*********************************

"Cinematographer Philippe Brelot's breathtakingly beautiful landscapes and picture-perfect village actually were shot in peaceful Burkina Faso, ... " - Deborah Young, VARIETY​

 

*********************************

"Ils traversent la France et se retrouvent au petit matin dans le Finistère, du côté de Brignogan (remarquablement filmé)"...

Lucien Logette - REVUE JEUNE CINEMA

 

*********************************

"D`excellente tenue (le Mehdi Charef,...”  - Nicolas Schaller, TELECINE OBS

 

*********************************

"Tout à fait convaincante, en revanche, la plongée sèche et violente, signée Mehdi Charef, dans le quotidien d'un enfant soldat africain”  - Cécile Mury, TELERAMA

 

*********************************

"La salla Grande de la Mostra a accueilli jeudi soir un film collectif "All the Invisible Children" présenté hors compétition. L'idée maîtresse du film tient en son titre; et rend hommage à tous ces enfants pris en otage aux quatre coins du monde, tantôt par la guerre (Le superbe "Tanza" de Mehdi Charef), tantôt le larcin (le tonique et irrésistible "Blue Gipsy" de Kusturica), tantôt le crack (le très dense et prenant "Jesus children of America" de Spike Lee), tantôt encore la misère sociale (l'émouvant Song Song and a little Cat" de John Woo)... - LE SOIR

 

​*********************************************

 

Philippe Brelot.jpg

Go to link